Sylvain Bureau

Bio

Sylvain Bureau, sorti de l’ERG en 2001, est attiré par l’Art Brut et par les expérimentations narratives. Il auto-édite 4 bandes dessinées en sérigraphie dans lesquelles il réalise une recherche d’écriture et de mise en page… Le but est de suggérer des idées, des émotions au lecteur par associations d’images et de mots clés qui fonctionnent en écho. L’artiste, dorénavant installé à Liège, travaille en parallèle la bande dessinée, la gravure, l’animation et la sérigraphie. Pour chaque technique, il développe un système graphique particulier. Les thèmes abordés sont existentiels, principalement dans le rapport qu’entretient l’humanité face à la nature. Dans ses bandes dessinées et sérigraphies, Sylvain Bureau construit ses images sur la base d’une saturation d’informations et d’un éclatement de la mise en page. Le sens de lecture n’est pas linéaire, l’œil peut circuler entre les mots et les images qui naissent et se répondent en écho. L’artiste s’efforce de contourner le sens premier de l’image, pour préférer suggérer des idées et des sensations plutôt que d’avoir un discours littéral. Dans son travail de gravure, au lieu de se concentrer sur l’explosion du sens de lecture, Sylvain Bureau synthétise l’idée au maximum. L’artiste n’utilise que peu de mots, voire pas du tout. L’objectif est d’obtenir une image claire et directe, et plusieurs niveaux de lecture.
Expositions : Galerie Plintub, Bruxelles, 2008 ; Centre de la Gravure, la Louvière, 2011 ; la Boucherie moderne, Bruxelles, 2013 ; Les Chiroux, Liège, 2013 ; Galerie le Salon, Paris, 2014 ; La Bellone, Bruxelles, 2014 ; Le Vecteur, Charleroi, 2017 ; Le Salon d’Art, Bruxelles, 2017 ; Pointe & Burin, Paris, 2018 ; Calaveras, Bruxelles, 2019…
Publications : Lost, 2001 ; Capteur moins quart, 2006 ; L’appel du vide, 2009 ; Flux Tendu, 2017 ; Petites pensées perverses, 2016…
https://www.facebook.com/sylvainbureaubsfck/

Édition


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama