Gea & Stu Mead

  • Quand : du jeudi 5 mars 2020 au samedi 13 juin 2020
  • Vernissage : jeudi 5 mars 2020
  • À quelle heure : 18h-22h
  • : Sterput - Rue de Laeken, 122 - 1000 Bruxelles
  • Combien : Entrée libre
  • + d'infos : Voir l'event FB

Présentation

“Divines”, une exposition des artistes américains Gea et Stu Mead du 5 mars au 13 juin au Sterput.
Dessins, peintures, gravures, sérigraphies.
Exposition réservée à un public adulte et averti.

PROLONGATION DE L’EXPOSITION JUSQU’AU 13 JUIN.

DIVINES
L’asbl E² a le plaisir et le grand honneur de recevoir les artistes américains Gea et Stu Mead. Ces deux artistes représentent essentiellement des femmes évoluant dans des univers mentaux et irréels et mettent en images la furie, la cruauté, et la folie qui habitent les corps et les esprits adolescents. L’innocence et la perversité y luttent sans fin et conduisent la raison au chaos et à la révélation. Le désir, nié, impossible, terrifiant et omniprésent, resurgit en explosions fantasmatiques, en transgressions hallucinatoires.

L’oeuvre de Gea (composée de dessins petits et grands formats) confronte l’innocence au vice et au désir de mort, tandis que les peintures et gravures de Stu Mead sont des offrandes de reddition face au pouvoir du fantasme. Héritier du surréalisme et de la culture populaire, Stu Mead parle avant tout d’amour, de fascination, d’adoration. Déesses cruelles et intouchables, ingénues au bord de l’abîme, amies aux visages impénétrables, les femmes sont bien sûr le noyau de son oeuvre, qui échappe – malgré la radicalité des visions – à toute accusation de racolage ou facilité par le sens inné du mystère et la tendresse envers le genre humain qui s’en dégage. Des œuvres inédites sont réalisées spécialement pour l’exposition au Sterput. Cette exposition est évidemment et exclusivement réservée aux adultes.

https://www.geaphiles.com/
http://www.stumead.com/

Vernissage

Jeudi 05 mars de 18h à 22h au Sterput : Vernissage de l’exposition en présence des artistes. Sortie des livres de l’exposition aux éditions E². Poussage de disques par Madame Patate. Entrée libre.

Autour de l'expo

Samedi 7 mars de 14h à 17h : Atelier “reliure déployée” animé par Cam Van.
PAF libre, inscriptions : e2.galerie@gmail.com.

Samedi 7 mars de 18h à 20h : Rencontre avec les artistes et l’éditeur français Timeless, projection de courts-métrages, discussion sur le travail des artistes avec Xavier-Gilles Néret.

Samedi 4 avril de 14h à 17h : Atelier “roman-photo” animé par Noémie Barsolle.
PAF libre, inscriptions : e2.galerie@gmail.com.

En supplément

Consultez et téléchargez le catalogue des œuvres l’exposition en suivant ces liens pour Gea et Stu Mead.


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama

Artistes

Stu Mead

Stu Mead est un artiste américain qui vit et travaille à Berlin, en Allemagne. Il est né avec une arthrogrypose, une affection congénitale affectant les articulations et les muscles. Adolescent, Stu Mead s’inspire de la peinture européenne et de la bande dessinée underground, notamment de Robert Crumb. L’artiste suit des études artistiques aux USA et en Angleterre. En 1987, il est diplômé du Collège d’art et de design de Minneapolis, où il rencontre l’artiste et futur collaborateur Frank Gaard.

Le travail de Stu Mead comprend la peinture, le dessin, la gravure et la production de zines et de livres d’art. Son travail s’inspire de la culture populaire, telle que la bande dessinée, les cartes postales du bord de mer anglais et les dessins humoristiques parus dans des magazines pour hommes bon marché des années 50 et 60. Stu Mead s’inspire également de la peinture européenne moderne. La participation de l’artiste au zine «Art Police», édité par Frank Gaard de 1974 à 1994, lui permet d’explorer librement des thèmes tabous, notamment la sexualité, la bestialité et la scatologie chez les adolescents.

En 1991, Stu Mead commence à publier avec Gaard le zine «Man Bag». En 1993, l’artiste reçoit la bourse d’artistes de la Fondation Bush, qui rend possible une série de voyages en Europe. C’est dans ce cadre que débute sa collaboration avec l’éditeur de livres d’art français Le Dernier Cri, ainsi qu’avec la Galerie Endart à Berlin. Stu Mead déménage à Berlin en l’an 2000. L’artiste poursuit alors les séries de peintures inspirées de ses dessins sexuellement explicites, ou encore représentant des filles dans des cimetières, initiées dans les années 1990.

http://www.stumead.com/

Gea

Gea est une artiste autodidacte pluridisciplinaire née au Chili. Elle vit et travaille à New York. Son travail englobe le dessin, l’illustration, la peinture et les médias numériques. Souvent sur des sujets troublants et explicites, ses oeuvres juxtaposent douceur et répulsion dans un surréalisme pop onirique, dans lequel elle explore les régions de notre psyché collective. En s’inspirant d’artistes comme Trevor Brown et Stu Mead, Gea a développé son propre style, tant dans la forme que dans le fond. Le résultat en est un voyage sauvage et fou dans un pays de jeunes filles perverses.

L’artiste participe régulièrement à des expositions collectives, et elle est publiée dans des livres d’art en édition limitée par des éditeurs comme Timeless, Le Dernier Cri, Re: Surgo. L’un des titres de Re: Surgo dans lequel elle figure fait maintenant partie de la collection permanente du NY Museum of Modern Art. Gea a également réalisé des vidéoclips pour Momus, J.G. Thirlwell et Jeffrey Butzer, qui ont été acclamés par le grand critique de cinéma Roger Ebert et le réalisateur Guy Maddin.

https://www.geaphiles.com/