Pole Ka

  • Quand : du Thursday 10th May 2018 au Saturday 16th June 2018
  • : E²/Sterput - Rue du Pont neuf, 4 - 1000 Bruxelles
  • Combien : Entrée libre
  • + d'infos : Voir l'event FB

Présentation

Pole Ka présente l’exposition « Collapse(s) ».

L’asbl E² a le plaisir de recevoir Pole Ka, artiste parisienne fascinée par le corps humain et tout particulièrement le féminin. Faisant de ces corps son objet de recherche, elle travaille sur ses particularités, excroissances, et autres troubles, souvent sous le prisme de la médecine et de ses cruautés. En quête d’anatomies périmées, de pathologies disparues, poursuivant inlassablement et méthodiquement ses recherches imaginaires, elle crée des paysages désuets, des hypertrophies mythiques, construisant de par son œuvre singulière une vision parallèle de l’histoire de l’art et de la médecine.

Vernissage

Jeudi 10 mai de 18h à 22h : Vernissage de l’exposition Collapse(s).
Sortie du livre de l’exposition. Cocktail surprise.
Sélection musicale par William Burnout.

Atelier

Samedi 12 mai de 14h à 17h : Rencontre avec l’artiste dans le cadre d’un atelier gravure sur Tetra Pak.


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama

Artiste

Pole Ka

Avec la précision d’une chirurgienne, Pole Ka dessine des corps, les dissèque, les écorche, et d’une main d’artisan besogneux compose ses images acérées. Elle égare ses personnages étranges dans des paysages imaginaires, des scènes grotesques. Des visions tout droit sorties d’un cabinet de curiosités prennent corps ; ici se mêlent animaux, insectes, végétaux, personnages hybrides et monstrueux, convoquant la médecine et la religion, l’Encyclopédie et les bestiaires anciens, évoquant les tableaux de Bosch et de Cranach, les collages surréalistes de Ernst ou Štyrský et les enluminures anonymes du Moyen-Âge.
Par ailleurs, les moines-compagnons de micr0lab, éparpillés aux quatre vents, sont des partenaires fidèles de Pole Ka pour éditer et colporter fanzines déviants, jeux impossibles, vinyles qui craquent, et organiser d’épiques soirées de musique noyse.
Anatomies extravagantes, pathologies disparues, paysages désolés : Pole Ka grave sa propre histoire de la Femme et de ses souffrances, dessine une taxonomie habitée de fantômes androgynes à la sexualité trouble et sérigraphie les plans d’un monde qui s’effondre. »
http://www.poleka.fr/