Olga Mathey

Bio

Brodeuse, plasticienne et performeuse, le travail d’Olga Mathey est axé autour de l’érotisme, du culte, du rituel, du sacré. Il s’inscrit entre poésie et malaise. Entre pieux et païen.

L’artiste crée avec son corps, ses mains, ce qu’il y a dans sa tête. Apparaissent alors des créations instinctives vacillantes entre une féminité exubérante et une enfance naïve, le tout servi dans un joyeux mélange de rognons en sauce sur lit de fleurs sauvages. Cette démarche instinctive vient de l’intérieur, elle est viscérale.  C’est la patience qui anime. Prendre le temps de prendre le temps, de répéter à l’infini un même geste. Olga Mathey brode toujours dans l’inconnu, l’inconnu de ce qui va apparaître, car jamais l’artiste ne dessine sur le tissu avant de le piquer : l’incertain, l’imparfait, l’inattendu.

L’érotisme est un des fils rouges du travail de l’artiste, l’érotisme surréaliste qui ne rencontre aucune limite morale ou culturelle et se révèle au détour de nos rencontres, nos silences, nos rêves, nos angoisses, nos désirs, nos étrangetés… Il parle de ce qui se passe à l’intérieur, dans nos paysages anatomiques, dans nos fluides et sentiments impalpables et donc libres de toute interprétation imaginaire.

A travers ce thème, Olga Mathey explore l’humain. Sexualité, tabous, mort, rites et rituels sacrés – païens ou du quotidien, géographie, anatomie, icônes religieuses sont ses supports, ses inspirations.

L’artiste a exposé à Toulouse (La Juponnerie – 2015, Bol Rouge – 2016), Paris (L’Atelier Gustave – 2016), Rouen (Centre Culturel François Mitterrand – 2016), Bruxelles (L’Espace Blanche – 2016), Liège (La Diode – 2016)…

Ses textes, dessins et broderies sont parus dans le magazine Berlingot (2017), Le Vif Week-end (2017), Epiphanot (2016), Grazia (2016)…

 

http://olgamathey.com/

Édition


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama