Cedric Le Corf

Bio

Cedric Le Corf est né en 1985. De nationalité franco-allemande, il  a suivi ses études à l’EESAB de Lorient dans l’atelier de Pierre Collin où il a obtenu le DNAP avec félicitations en 2007 et le DNSEP avec mention en 2009. Par la suite, il s’est formé dans plusieurs grands ateliers. Cedric Le Corf vit et travaille à Berlin et sur l’île de Groix, où il enseigne parallèlement à sa pratique de plasticien la taille douce. Il est actuellement résident de l’Académie des Beaux-Arts de l’Institut de France à la Fondation Dufraine à Chars dans le Val d’Oise.

Le paysage anatomique d’après les planches de Jacques Fabien Gautier d’Agoty s’est imposé au fil du temps comme le sujet de son travail. Peu à peu l’homme dépecé se métamorphose en homme paysage. L’homme, l’arbre et la terre ont en commun de posséder tous trois une écorce et donc de pouvoir être écorchés. Un corps disséqué n’est-il pas aussi une vaste étendue paysagée aux multiples accidents, de plissements et de crevasses ? Se servant de cette métaphore, il emploie des racines végétales comme élément paysagé pour y imbriquer os, vertèbres ou rotule en porcelaine. La racine dans son sens étymologique est en effet une partie d’un élément implanté dans un autre, ne dit-on pas la racine d’une dent, d’un cheveu, la racine dorsale. Il oppose ainsi l’élément brut du chaos à la maîtrise de la création, l’aspérité au poli, la décomposition à l’inaltérable, la pérennité de l’art à l’homme éphémère. L’artiste essaie, en s’attachant au motif, de faire sourdre de sa substance la sculpture, la peinture ou la gravure que le sujet recèle.

L’artiste a exposé en solo à Hambourg (Asklepios Medical School – 2016), sur l’île de Groix (Chapelle de Qulehuit – 2011), à Baden (Bûhl – 2008), et en collectif à Paris (Galerie Graphem – 2016), Nantes (Galerie Le Rayon – 2016), Berlin (Kunsthalle-Weissensee – 2016)…

https://cedriclecorf.brushd.com

 

Édition


cliquez sur l'image pour ouvrir le diaporama