Anne Van der Linden

Bio

Anne Van der Linden est née en 1959 en Angleterre. Elle travaille et vit actuellement à Saint-Denis, en banlieue parisienne.

De formation littéraire classique, elle s’est rapidement tournée vers l’expression graphique, puis la peinture.

En 1982, Anne Van der Linden entre aux Beaux-Arts de Paris, qu’elle quitte au bout d’un an et demi. En 1992, elle obtient une licence d’arts plastiques à l’université Paris-VIII3.

 

En 1995, elle publie son premier ouvrage, Heavy Meat, chez Jean-Pierre Faur éditeur. À partir de la même année, elle commence à régulièrement exposer à Paris et en province.

Elle travaille par ailleurs fréquemment avec Jean-Louis Costes, avec qui elle co-fonde en 1994, la plateforme d’éditions et de diffusion d’œuvres undergrounds, « Eretic art ». Elle réalise des décors pour ses spectacles musicaux et joue dans certains de ses films. Elle publie avec lui Systèmes sexuels et Amour m’a tué (éd. Chacal puant, 1995 et 1996) ainsi que Pot pourri, un recueil de chansons illustrées, chez Le Dernier Cri, en 2007.

En 2008, elle est la co-fondatrice, avec Olivier Allemane, de la revue Freak Wave qui mélange textes et images.

Anne Van der Linden a également été illustratrice pour la presse (L’Humanité, VST, entre autres) et pour des éditions de littérature. Elle a notamment collaboré avec les poètes June Shenfield (Tais-toi et bande, CBO éditions, 1997), Jérôme Bertin (Histoire d’os, Voix éditions, 2009) et Nina Zivancevic (Sous le signe de Cyber-Cybèle, L’Harmattan, 2009).

Sa démarche artistique, les éditeurs qui la publient, les revues dans lesquelles paraissent ses œuvres (Hey !) la rattachent aux courants du pop art et de l’art singulier. Ses travaux sont  largement exposés et publiés en France et à l’étranger.

Édition